Trace

Bertrand FOLLIET

Bertrand FOLLIET

Directeur Général Délégué

(interview réalisée en avril 2014)

VOUS VENEZ DE REALISER LA CESSION DE LA SOCIETE TRACE. POURRIEZ-VOUS NOUS PARLER DE CE GROUPE ?

Le groupe audiovisuel TRACE a été créé en France en 2003 par Olivier Laouchez suite au rachat de la chaine musicale MCM Africa et du magazine éponyme TRACE. Olivier Laouchez a été rejoint par une équipe de managers/entrepreneurs de talent composée d'Antoine Michel, Hanane Tazi, Laurent Dumeau et Serge Stec.

En 11 ans, à partir d'un positionnement urbain et d'un focus sur la France et les pays émergents, TRACE s'est doté d'une expertise unique auprès des jeunes de 15-34 ans passionnés de Hip Hop, de R'n'B, de musiques afro caribéennes, et de célébrités sportives. TRACE a aujourd'hui plus de 37 millions d'abonnés dans le monde et est l'une des chaînes françaises les plus regardées en dehors de l'hexagone. La marque, les contenus et les médias TRACE sont présents dans plus de 160 pays, dont les 55 pays d'Afrique, un continent où TRACE est devenue la marque média de référence des nouvelles générations.

Pendant les cinq dernières années jusqu'à fin 2013, TRACE a connu une croissance annuelle moyenne de son chiffre d'affaires de 23% par an. Le chiffre d'affaires estimé pour l'année 2013 est de près de 20 millions d'euros.

POURRIEZ-VOUS NOUS PRECISER LES DIFFERENTES ETAPES DE LEUR CROISSANCE ?

Une marque de cette force ne se créée pas en un jour. Nous avons accompagné TRACE pendant les étapes majeures de sa croissance : expansion en Afrique, lancement de la chaine TRACE Sports Stars dans plus de 100 pays, renforcement de la marque TRACE avec les TRACE Urban Music Awards et TRACE Stars, la première compétition de recherche de talents musicaux via le mobile, incubation de MyTRACE, la première télévision musicale personnalisée, rachat au groupe Hersant Media des fréquences du réseau TRACE FM dans la Caraïbe, diversification des revenus via des licences, des services pour les opérateurs mobiles et la syndication de contenus etc.

Et ce n'est pas fini, TRACE a encore un énorme potentiel de croissance. A court terme, la marque TRACE est idéalement placée pour imposer ses services et ses contenus sur le marché mobile africain qui va dépasser les 500 millions d'utilisateurs en 2014. Les jeunes de 15 à 34 ans sont une cible prioritaire pour les médias et les grandes marques, notamment dans les pays émergents. Peu de groupes médias adressent cette cible de manière crédible et satisfaisante. TRACE est donc dans une position forte pour profiter de ce marché.

CONCRETEMENT, COMMENT S'EST PASSEE LA CESSION ?

En février, nous avons signé la cession de l'intégralité de nos participations dans le groupe TRACE à Modern Times Group (MTG), groupe international de médias et d'entertainment (1,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires) présent notamment en Scandinavie, en Europe de l'Est, en Russie et en Afrique. A l'issue de la transaction, soumise à l'approbation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, MTG détiendra 75% du capital de TRACE, et les managers/entrepreneurs de TRACE détiendront le solde de 25%.

Nous avions accompagné les entrepreneurs de TRACE en 2010 lors de la reprise de la société auprès du fonds Urban Investment Group de Goldman Sachs. Nous avons été rejoints en 2012 par un autre fonds d'investissement afin d'accélérer la croissance internationale de TRACE, notamment en Afrique, et de soutenir le lancement de nouveaux produits et services innovants dans les univers de la télévision payante, de la téléphonie mobile, de l'Internet, de la radio, des réseaux sociaux et de l'évènementiel.

Nous sommes fiers d'avoir soutenu le groupe jusque là  et nous réjouissons qu'il ait trouvé un partenaire solide et à la hauteur de ses ambitions et de son potentiel pour l'accompagner dans une nouvelle étape de son développement.

Sur cette opération nous réalisons un TRI de 28%, ce qui représente une belle réussite et une revalorisation significative pour nos fonds concernés.

Olivier Louachez

Olivier Louachez

Cofondateur et PDG

POUVEZ-VOUS PRÉSENTER ET DÉCRIRE L'ACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE ?

TRACE est un groupe de médias, spécialisé dans les musiques urbaines et tropicales. Nos deux chaines, TRACE URBAN et TRACE TROPICAL sont diffusées 24h/24 dans 150 pays sur les réseaux câbles, satellites et ADSL. La programmation des chaînes est constituée à 90% de clips vidéos et complétée par des émissions produites en propre.

Nous avons une situation très forte en France, nous sommes leader en musique sur le continent Africain ce qui nous permet de construire autour de la marque d'autres univers du divertissement, tels que la radio avec des chaînes comme TRACE FM, ou des licences de téléphonies mobiles.

TRACE est un groupe en forte croissance qui se développe dans le monde entier.

QUELLE EST VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET VOS OBJECTIFS À MOYEN TERME ?

Nous continuons de décliner notre modèle de chaines musicales avec le lancement prochain de TRACE AFRICA.

En Juin 2011, nous verrons surtout l'aboutissement d'un très gros projet avec le lancement d'une nouvelle chaîne dédiée aux célébrités sportives : TRACE SPORTS. Il s'agit d'un format novateur, proposant un important contenu en haute définition. Les investissements financiers et techniques, notamment dans le numérique, nécessitent plusieurs millions d'euros.

A l'horizon 3 ans, nous tablons sur un doublement de notre chiffre d'affaires avec une répartition équilibrée entre les deux univers musique et sport.

Les personnalités sportives sont souvent proches du monde musical.  Il y a de nombreuses complémentarités et passerelles éditoriales. Autant de synergies que nous voulons utiliser pour créer un véritable écosystème autour de ces personnalités.

POURQUOI AVOIR CHOISI ENTREPRENEUR VENTURE?

L'histoire entre TRACE et Entrepreneur Venture a commencé il y a bien longtemps au travers de Bertrand Folliet. Ce dernier bénéficie d'un vrai savoir-faire dans le secteur des médias et a largement contribué à notre réflexion sur le numérique et sur le projet sport.

En 2010, notre investisseur de départ, Goldman Sachs a souhaité sortir du capital et nous voulions que le management de TRACE ait une place plus importante dans l'actionnariat d'où l'idée du montage LMBO. Nous avons logiquement pensé à Entrepreneur Venture pour nous accompagner dans cette aventure.

De nouveaux projets sont désormais à l'étude et nous savons qu'avec eux, au-delà de l'investissement financier, nous bénéficierons d'un accompagnement réel, de contacts et d'idées.