Seaowl

Arnoult Gauthier

Arnoult Gauthier

Président

OUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER L’ACTIVITÉ DE SEAOWL ? 

SeaOwl est le nouveau nom de la société V.Navy. Cette dernière a changé de nom en 2014 après s’être séparée de son ancienne maison-mère V.Ships. Les deux entités conservent d’excellents rapports amicaux et des partenariats métiers mais plus aucun lien capitalistique.

V.Navy a débuté son activité en 2005 dans le domaine du maintien en condition opérationnelle. Alliée à Thales, la société travaillait sur les arrêts techniques majeurs des frégates de surveillance Floréal et Nivôse, basées à 

La Réunion. Dans le même temps, elle s’est développée sur le segment de la surveillance maritime et de la protection des navires de commerce contre les attaques pirates ou terroristes. 

En 2011, V.Navy a mis en place un service dit de « navires plastrons » permettant d’entrainer des unités militaires, essentiellement de la Marine Nationale. Cette activité connaît un réel succès. En mettant deux navires à la disposition de la Marine Nationale, la société lui permet de mener à bien ses missions d’entraînement en économisant le potentiel de ses propres unités de combat. A Brest, le VN Partisan, doté d’une plateforme, est notamment très prisé pour les qualifications des pilotes d’hélicoptères. Preuve de cette utilisation intensive depuis quatre ans, le navire a enregistré le 7 octobre son 5000ème appontage.

La force d’action navale, la force fusiliers et commandos, l’aéronautique navale, la force sous-marine, la guerre des mines et les écoles sont autant de corps à avoir recours à ces navires. La Marine commande et effectue ainsi environ 200 jours de mer par an sur les deux façades.

POURRIEZ-VOUS NOUS PARLER DE VOS PROJETS DE DÉVELOPPEMENT ?

Le succès du contrat Plastron nous a permis de renégocier une enveloppe budgétaire en hausse de 15% dès la seconde année. Nous espérons donc désormais vendre ce type de prestations à d’autres marines.

Notre activité Défense est toutefois plus large et nous démarchons de nouveaux clients qu’ils soient privés comme étatiques. SeaOwl vient, ainsi, d’ouvrir une filiale au Nigéria, dans le cadre d’un contrat avec Ponticelli sur la gestion du département marine de l’unité flottante de stockage (FSO) Unity, ancrée au large de Port Harcourt. Nous avons également ouvert une filiale à Singapour, pour promouvoir sur le sol Asiatique nos activités de sécurité et de Defense, dont le système de surveillance SeaOwl vizIR.

Par ailleurs, nous avons décidé de nous diversifier pour minimiser nos risques. Nous avons donc commencé à nous développer sur de nouvelles activités, essentiellement vers le forage pétrolier, avec l’acquisition des sociétés Fortiori et Nexource. Ces deux dernières entités sont spécialisées dans l’assistance technique au forage. Nous avons également développé une activité de formation pour les marins en Pologne, notamment en faisant l’acquisition d’un simulateur DPII. 

A ce jour, nous étudions différentes cibles pour élargir nos acticités dans le domaine Oil&Gas.