Pack'Aéro

Pack'Aero

Témoignage de Monsieur Laurent LE PORTZ, Directeur Général Pack’Aéro

POUVEZ-VOUS PRÉSENTER ET DÉCRIRE L’ACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE ?

Pack’Aéro, à travers ses filiales Vignal Artru Industries (VAI) et MRS, est un fournisseur de rang 1 pour l’industrie aéronautique européenne. Cela signifie qu’il est habilité à traiter directement auprès des grands donneurs d’ordres que sont Safran, Eurocopter ou Dassault. Ce statut est difficile à obtenir mais présente ensuite une importante barrière à l’entrée pour la concurrence. Il faut en effet savoir qu’un avion est constitué de plus d’1 million de pièces. Chacune d’entre elles est produite en toute petite série et ne tolère que très peu d’altération, de l’ordre du micron. Très souvent, l’entreprise en charge d’une pièce ou d’un ensemble est le seul fournisseur. On parle alors de monosource. Tout changement de partenaire implique pour l’aviateur la mise en place d’une nouvelle phase de test sur l’avion et donc des coûts rédhibitoires. Cette situation nous permet de bénéficier d’un carnet de commande de 8 ans et d’une croissance annuelle de 20%.

QUELLE EST VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET VOS OBJECTIFS À MOYEN TERME ?

Nous assistons à un phénomène de consolidation avec des fournisseurs développant des compétences nouvelles. Nous sommes ainsi amenés à ne plus produire de pièces simples mais plutôt des systèmes complets intégrants de la fabrication et du montage en interne. Pour continuer notre montée en gamme, nous avons décidé d’intégrer un bureau d’étude en interne. Cela nous obligera à travailler sur des cycles beaucoup plus longs, sans certitude d’aboutissement, mais nous permettra également de hausser notre niveau de marge. Nous nous positionnerons ainsi comme un équipementier à part entière. Un autre axe de développement passe par l’ouverture d’un site dans la zone dollar. Toute notre industrie utilisant cette monnaie, cela nous évitera d’être en risque de change ou de devoir investir dans une couverture. Pour rappel, nous employons actuellement 220 personnes réparties sur 3 sites français et 1 site tunisien. Ce dernier nous permet de produire les éléments simples à plus bas coût et de continuer à produire en France. Il y a à ce niveau des enjeux importants, notamment quant à l’industrialisation et au savoir-faire manuel français puisque certains métiers disparaissent faute de filières de formation !

POURQUOI AVOIR CHOISI ENTREPRENEUR VENTURE ?

Etant moi-même issu du monde financier, je me méfie un peu de l’approche strictement bancaire de certains investisseurs. Avec Entrepreneur Venture, j’ai découvert des dirigeants partageant nos convictions, souhaitant soutenir l’industrie française et déjà au fait du secteur aéronautique, de part d’autres prises de participations. Nous serons ainsi probablement amenés à nous rapprocher de Maintag, un fournisseur de puces intelligentes (RFID) pour l’aéronautique.