Aerophile

Jérôme Giacomoni

Jérôme GIACOMONI

Président D’Aérophile
(interview réalisée en avril 2015)

POUVEZ-VOUS NOUS PRÉSENTER L’ACTIVITÉ D'AÉROPHILE ?

Lancée il y a 20 ans, par Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi, cette PME française est le leader mondial du vol en ballon statique. L’entreprise a vendu plus de 80 attractions dans près de 30 pays et gère elle-même 7 localisations en France et aux Etats-Unis. 

L’année 2014 a permis à Aérophile d’acquérir une nouvelle dimension. Avec l’ouverture le 1er juillet du Parc du Petit Prince, Aérophile est en effet passé de simple constructeur et exploitant d’attractions, à concepteur et exploitant de parc de loisirs. 

Installé sur un site de 23 ha, à quelques kilomètres de la gare TGV de Mulhouse, ce premier parc aérien au monde comprend 30 attractions originales et s’appuie sur un investissement global de 50M€. 70 personnes ont été recrutées et formées. Les fondateurs tablent sur 150 000 visiteurs annuels pour atteindre la rentabilité. Avec 90 000 visiteurs enregistrés dès les premiers mois d’exploitation, et ce malgré une météo estivale particulièrement maussade en 2014, l’objectif semble être très raisonnable. Les études de satisfaction menées auprès des premiers visiteurs soulignent par ailleurs un excellent taux de recommandation de 93%, 84% des sondés envisageant même de revenir.

POURRIEZ-VOUS NOUS PARLER DE VOS PROJETS DE DÉVELOPPEMENT ?

Les dirigeants ont conscience que pour transformer ce premier succès, il leur faudra savoir se renouveler  et compléter leur offre. Dans cette optique, le Petit Prince annonce des attractions inédites et des partenariats exclusifs avec l'Agence Spatiale Européenne et le Centre National d'Etudes Spatiales :

- un entraînement à la gravité zéro, grâce à un parc de trampolines géants immergé dans le cosmos.

- un saut dans le vide freiné par un matelas d'air, unique en son genre ! Sensations fortes garanties !

- un petit train électrique, réplique des trains de montagne suisse, facilitera les déplacements dans le parc

- et pour les affamés, le premier Food Plane au monde. Ce barbecue géant est installé autour d’un Avion posé sur le ventre, réplique de la mésaventure d’Antoine de Saint-Exupéry dans le désert de Libye.

Cette année, le parc pourrait bénéficier de la sortie du Petit Prince au cinéma, adapté pour la première fois en long métrage d'animation. Le film, de Mark Osborne, le réalisateur de Kung Fu Panda, sortira en France le 29 juillet. Il réunit un casting de belles voix (celles d'André Dussolier, Florence Foresti, Vincent Cassel, Marion Cotillard, Guillaume Gallienne, Laurent Lafitte et Vincent Lindon). www.parcdupetitprince.com

Bertrand FOLLIET

Directeur Général Délégué
(interview réalisée en avril 2014)

PARLEZ-NOUS DE L'EVOLUTION DE LA SOCIETE AEROPHILE ?

Lancée il y a 20 ans, par Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi, la PME Française connaît une belle croissance. Avec 500.000 personnes embarquées dans les airs, à bord de ses 6 ballons en exploitation (à Paris, avec l'Observatoire Atmosphérique Generali, au dessus des parcs Disneyland Paris et Walt Disney World à Orlando, du Great Park au sud de Los Angeles et du Zoo de San Diego en Californie, ainsi qu'au-dessus du Parc National des Smoky Mountains dans le Tennessee) et de son dernier né, l'Aérobar au Futuroscope, Aérophile est incontestablement devenu le leader mondial du vol en ballon ! L'entreprise a également vendu plus de 70 attractions dans près de 30 pays.
En 2013, le groupe a consolidé ses acquis avec un chiffre d'affaires de 8,5 millions (+25% par rapport à 2012) dont plus de la moitié à l'export et une augmentation de son EBE de 80%.
Une croissance financée notamment par notre entrée dans le capital en octobre 2012. Les prévisions pour 2014 sont encourageantes avec un carnet de commandes déjà acquis de 6 nouveaux ballons et 3 Aérobars. 2014 sera également l'année d'une nouvelle expansion avec l'ouverture en juillet prochain du Parc du Petit Prince, premier parc aérien du monde.

POURRIEZ-VOUS NOUS PRESENTER PLUS EN DETAIL CE PROJET ?

Aérophile vient de procéder à une nouvelle augmentation de capital qui va lui permettre de boucler le financement d'un projet qui marque un véritable tournant dans son histoire, le Parc du Petit Prince.
Ce tout premier parc aérien, sur le thème poétique d'un des ouvrages les plus lus au monde, ouvrira ses portes en Alsace, en juillet prochain. Installé sur un parc de 23 ha, à quelques kilomètres de la gare TGV de Mulhouse et de l'Aéroport de Bâle-Mulhouse, ce parc de 30 attractions originales s'appuie sur un investissement global de 50M€. 50 personnes sont actuellement en cours de recrutement.
Les fondateurs tablent sur 150 000 visiteurs annuels pour atteindre la rentabilité, ce qui semble être un objectif très raisonnable.
De constructeur et exploitant d'attractions, Aérophile devient concepteur et exploitant de parc de loisirs. Le Parc du Petit Prince en Alsace sera pour eux un formidable laboratoire pour tester de nouveaux concepts, dans un site extraordinaire au cœur d'une des régions les plus dynamiques de France !
En conclusion, depuis notre entrée fin 2012, l'équipe du groupe Aérophile a démontré sa capacité à gérer la croissance notamment avec le lancement de nouveaux sites en exploitation, et de nouvelles attractions telles que l'Aérobar. Nous sommes donc confiants et ravis d'accompagner Jérôme et Matthieu dans cette nouvelle aventure. 

Jérôme GIACOMONI

Directeur Général Délégué
(interview réalisée en avril 2013)

POUVEZ-VOUS PRÉSENTER ET DÉCRIRE L'ACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE ?

Le groupe Aérophile a été créé il y a 20 ans, en 1993 par Matthieu GOBBI et moi-même .
Il se positionne sur 2 métiers : la fabrication et l'exploitation d'attractions. Le produit phare de la société est un grand ballon captif de 23m de diamètre, permettant à 30 passagers de monter à 150m de hauteur. D'ores et déjà vendu à près de 70 exemplaires dans 28 pays, il permet à Aérophile d'être le leader mondial du ballon captif. 4 à 5 ballons supplémentaires sont vendus tous les ans.
Aérophile est opérateur et assure la gestion de 6 de ces ballons : 4 aux Etats-Unis et 2 en France avec le ballon parisien des quais de Javel (premier indicateur de qualité de l'air vu simultanément par 400 000 personnes)  et celui du parc Disneyland paris.
Depuis 2007, le groupe a créé l'Aérophare pour les centres commerciaux. Ce ballon captif autonome sert de support publicitaire. D'une hauteur et d'un volume comparables à la Tour de Pise, son avantage est de pouvoir fonctionner en cas d'intempéries ou de forts vents.
Enfin, cette année, l'offre d'Aérophile s'enrichit avec l'Aérobar. Ce concept de "food-tainment" devrait ouvrir le mois prochain au Futuroscope et permettra aux clients de vivre une expérience gustative à bord de l'attraction, à 35 mètres du sol.

QUELS SONT VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET VOS OBJECTIFS À MOYEN TERME ?

Aujourd'hui, Aérophile réalise 8M€ de chiffres d'affaires et emploie une cinquantaine de collaborateurs.
L'année 2013 est porteuse de nombreux développements avec notamment l'ouverture du premier Aérobar, deux nouveaux ballons aux Etats-Unis et le changement du ballon parisien.
5M€ seront investis sur ces 4 projets qui devraient permettre de doubler l'activité d'exploitation. Cela est particulièrement intéressant économiquement puisqu'il s'agit de chiffre d'affaires récurrent. L'exploitation représente d'ores et déjà 60% du chiffre de la société.
Sur les 40% restants, un tiers est issu de la maintenance programmée des produits précédemment vendus. Le groupe Aérophile bénéficie donc d'une visibilité très appréciable.
Son développement s'effectuant principalement à l'international, le groupe a également la chance de ne pas être directement dépendant de la croissance économique française.
Ainsi, l'Asie est extrêmement dynamique avec de nombreuses ouvertures de parcs attendues et autant de nouvelles opportunités.

POURQUOI AVOIR CHOISI ENTREPRENEUR VENTURE ?

L'année 2013 devrait permettre à l'entreprise de franchir un nouveau palier. Avec les nombreux projets en cours de développement, Entrepreneur Venture arrivait au bon moment.
Au bout de 20 ans d'existence et pas moins de 4 partenariats, nous avons une certaine habitude du travail avec les fonds d'investissement. Avec Entrepreneur Venture et Bertrand Folliet, nous avons découvert une autre manière de collaborer,  en toute simplicité, en toute confiance, entre entrepreneurs.  Avec pour toile de fonds une volonté de développement plus que de rentabilité immédiate. C'est ce positionnement d'hommes de terrain qui a su nous séduire.